gaultier_male_gay_pride_C'est parti mon kiki ! Oui, on y est. C'est la gay pride ou "marche des fiertés" de Paris. Des milliers d'homosexuel(le)s vont encore faire leur show dans les rues de la capitale. Le plus dur sans doute sera de concilier les images de débauche et de responsabilité que les questions du mariage et de l'adoption imposent.

En effet, il n'est pas facile de militer mordicus pour le droit d'élever des enfants avec des camarades qui autour de vous ont une plume dans le fion ou un string aux couleurs du rainbow flag. Le carnaval n'est pas propice aux débats politiques. Je pense même que la cause homsexuelle, qui existe, est désservie par de telles manifestations hétéroclites....euh...homoclites.

Si au moins, on pensait à tous ces homos qui dans les pays arriérés, peuvent mourir parce que Mohammed a le béguin pour Mourad....Ce serait constructif. Mais non ! Les associations gay-lesbiennes-bi-trans-plantes vertes-zoophiles soft déversent leurs messages dans une marée de fête Rio de janeiroesque. Alors vous pensez bien qu'il ne faut pas de sujets qui fâchent. Pas de sujets qui plombent l'ambiance.

Défilez-vous? Enfilez vous !

Depuis la proposition du parti socialiste d'ouvrir les droits du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe, les conservateurs se bougent un peu les fesses. Ségolène Royal, toujours en quête d'idées, a fait un pas : "si ça continue, comme ça continue, alors euh....j'appliquerai le programme socialiste". Donc, pour les non-habitués à la langue de bois, elle fera adopter une loi pour le mariage et l'adoption. La "Boutin de la gauche allégée en matières grises" est donc avec les pédés les homosexuel(le)s.

Mais comme vous le savez peut être, les homosexuels sont riches. Eh oui, ils sont intelligents donc ont de grosses....situations. Pas d'enfants. Souvent un peu radin. Ce sont de vraies pompes à blé, soucieux de payer moins d'impôts. Chacun pour sa gueule. L'homo d'aujourd'hui est libéral. Il vote à droite. Et il le dit l'enc...
Oubliez le cliché de l'homo soixante-huitard. L'homo est bobo-droito-egocentrique.

Dans les années 20, cet homosexuel parisien aurait sans doute attirer les foudres de la droite française. Hitler l'aurait décrit comme la décadence incarnée. En 2006, l'homo ne craint plus rien. Alors il y va. Il est décomplexé. Il va voter Sarkozy irrémédiablement.

L'homosexuel chavire et milite à l'UMP.

Il oubliera qu'avant l'arrivée de François Mitterrand en 1981 l'homosexualité était un délit. A quoi bon se souvenir puisque c'est acquis.... La droite française des années 90 qui conspuait le PACS considère maintenant que le PACS ne suffit plus. Bonne mère !

Et on dit que la gauche ne sert à rien, sauf à creuser les déficits?