françois-fillon-politicobs

L'élection présidentielle française a été un véritable feuilleton. Que de rebondissements ! Celui qui a concerné François Fillon a été le plus tonitruant. La justice, indépendante - ? - , dira si oui ou non le candidat choisi par la droite et le centre était bel et bien l'incorruptible du départ.

Qu'est devenu notre ex-potentiel président ? Il fait du vélo dans la Sarthe. Après avoir pédalé dans la semoule, ça aide. 

Méfions-nous cependant....

Il faut aussi se souvenir de la destinée que beaucoup avaient annoncé à Alain Juppé. Ses prétentions si grandes sont désormais cantonnées à sa mairie de Bordeaux. Le pauvre ! Passer de favori à has been en si peu de temps.... Et puis lui demander de revenir.... Un second choix. Le pauvre ! En politique, personne n'est mort. Enfin, presque.

Place aux jeunes !

Comment incarner la modernité à soixante-dix ans ou presque ? Comment incarner le renouveau après des décennies aux manettes ? 

Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, le Parti socialiste, Les Républicains...RIP.

2017 aura eu le mérite de faire du tri. Et le grand vide n'est pas terminé !  Les Français en ont assez des hommes et femmes politiques qui ont fait de leur vie une passion politique, un parcours professionel. Une carrière. Une rente à vie et familiale, bénéficiant parfois à femme, enfants....Cela vaut bien louis XVI en boulanger, Marie-Antoinette en boulangère et le non-couronné Louis XVII en petit mitron. A la fin du XVIIIe siècle, cela s'était mal terminé. Notre République avec ses avantages est à bout de course comme l'avait été l'Ancien Régime. Nos élites politiques sont déconnectées, non des réalités, mais des véritables besoins. C'est donc pire : eux le savent. 

Pour beaucoup qui sont bien installés dans leurs sièges, la politique est un fond de commerce. A l'avenir, il faudra inventer autre chose. Moins de professionnels de la politique. Plus de citoyens pour un temps qui donneront ce qu'ils savent et puis d'autres pour les remplacer. Ainsi ira le monde politique. Sinon, ce sera l'implosion. 

Enfin ces derniers temps, que de morts ! Que de faire-parts de décès à transmettre ! 

A qui devons-nous tout cela ? Emmanuel Macron ! La France aurait-elle retrouvé son homme providentiel ? Nous verrons.