arnaud_richardSous l'ère chiraco-tibérienne, Paris avait ses emplois et électeurs fictifs.
Rouen inaugurerait-elle le poste de conseiller fictif ?
A en lire le communiqué des Verts, on le penserait presque.

La fiction et le parachutage, voilà les deux reproches évoqués ici et .

communiqué de presse des Verts concernant la situation de Mr Arnaud Richard

Lors du conseil  municipal du 19 octobre 2007, les élus « Rouen Verte et Solidaire » ont interpellé Mr le Maire concernant les absences répétées de son adjoint aux nouvelles technologies , Mr Arnaud Richard. Le Maire a adressé une fin de non recevoir aux élus « R.V.S ».

Or, nous apprenons par le biais du site internet « grand rouen.com » que Mr Richard n’habite plus Rouen depuis 4 mois.

Il indique lui même, dans un article du « courrier de mantes » du 24 octobre, pour se défendre d’accusation de parachutage, qu’il vit depuis 4 mois à Meulan ( Yvelines)  et qu’il a été désigné tête de liste UMP dans cette ville.

Par ailleurs, Mr Richard a été absent non excusé lors des 4 derniers conseils municipaux de Rouen ( cf contre rendu des conseils).

De plus, il est également de notoriété publique que Mr Richard n’a présenté aucune délibération au conseil municipal de Rouen, depuis qu’il a été nommé adjoint au maire chargé des nouvelles technologies.

Cela veut donc dire que Mr Richard n’exerce plus ses fonctions d’adjoint au maire depuis plusieurs mois, au vu et au su de tous, et notamment du Maire !

Les verts dénoncent ces pratiques qui portent atteinte aux valeurs de la République, car Mr Richard, en n’exerçant pas son mandat, tout en continuant à percevoir son indémnité, contribue à discréditer la fonction d’élu.

Les Verts demandent qu’ Arnaud Richard s’explique sur ces faits et lui demande de clarifier son engagement politique à Rouen.

Une démission de sa part serait logique ; ainsi que le remboursement de ses indemnités depuis son absence .

La politique ne peut pas être virtuelle !