martine_aubry_lille_maireC'est la Voix du Nord qui nous l'apprend : Martine Aubry a invité un certain nombre de femmes à la fameuse braderie de Lille. Dominique Voynet pour les Verts et aussi de nombreuses femmes PS dont notre maire de Rouen Valérie Fourneyron, l'ex-démolisseuse de l'ex-médiathèque.

Comme l'imaginait justement notre Chouchou locale - dont le point de vue est plus intéressant que ses dépêches copiées-collées - , les Universités d'été du Parti Socialiste ressemblent davantage à "l'île de la Tentation"(culture quand tu nous tiens) qu'à un moment privilégié pour bâtir le nouveau Parti socialiste dont la démocratie française a besoin. Les interrogations, c'est plutôt "qui avec qui" que l'élaboration de véritables propositions. On se contente de dire : Sarkozy, pas bien, affreux, méchant, pas bon...et on passe à la guerre des chefs , des clans, des égos.... Enfin, on s'abaisse sans cesse. On rase les pâquerettes gratis à chaque instant. Le PS n'est plus que l'ombre de lui-même. Enfin, en disant cela, on ne vous apprend rien, c'est juste pour vous confirmer.

Dernière sortie en date justifiant un certain état de décomposition intellectuelle avancée, la phrase de l'ex-candidate à la présidentielle Ségolène Royal (eh oui, souvenez-vous, c'était en 2007...), reprenant le titre du dernier album de Juliette Gréco :  Aimez-vous les uns les autres ou bien disparaissez. Ce n'est pas tant qu'elle cite Gréco qui me gêne (j'aime aussi l'artiste et vous ai donné un titre à écouter, il y a peu, qui m'a ébloui) mais de là à en illustrer son propos politique, il y a un pas que j'aurai du mal à franchir.

Avec ces petits mots qui ont tout de l'odeur du sermon d'un curé, je me dis que que les socialistes sont mal barrés. J'ai plutôt une terrible envie de chanter les mots d'un certain Monsieur Julien...Clerc :

Partir Partir
On a toujours
Un bateau dans le cœur
Un avion qui s'envole
Pour ailleurs...


Enfin, les blagues douteuses sur la braderie, Martine Aubry, Valérie Fourneyron et la fête de la moule...je laisse ça à d'autres, non? Pourtant, ce n'est pas l'inspiration qui manquait. Remarquez que je m'auto-censure mais que je vous donne une totale liberté dans vos commentaires. Tout le monde pourrait-il en dire autant....

Et sur Martine Aubry, je dois dire que je suis bien ravi qu'elle connaisse un regain d'intérêt. La maire de Lille signe ces derniers mois son grand retour sur la scène politique. Une femme combative, vraiment de gauche (qui a bien ennuyé les patrons avec les 35 heures !), au langage assuré et déterminé, dont on sent la réflexion personnelle...c'est si bon, comme dirait Yves Montand.


Découvrez Marcel Amont!